Plagiocéphalie : un ostéopathe dénonce un « mépris thérapeutique ».

Ceci est un article de Nolwenn Pareige.

Quand il aura des cheveux, ça ne se verra plus :

la phrase assénée à Anne et Bernard comme à de nombreux parents d'enfants atteints de plagiocéphalie ou « syndrome de la tête plate » « est sans doute celle qui irrite le plus » Pierre Renaudeau.

 


 

L'ostéopathe, qui exerce à Bressuire, parle même de « mépris thérapeutique » en la matière : « Cette pathologie repose sur des propriétés particulières de la boîte crânienne, intégrées dans le panel des connaissances médicales outre-Atlantique, mais pas en Europe, où le corps médical se contente de phrases à l'emporte-pièce », écrit-il.

 

" Comme la farine ne fait pas le gâteau… "

 

Dans son courrier, Pierre Renaudeau revient sur les causes de la plagiocéphalie : « On incrimine, sans preuve scientifique, la position allongée sur le dos.

Si la condition était suffisante, tous les bébés dormant ainsi auraient un problème d'aplatissement de l'occiput, ce qui n'est pas le cas, explique le professionnel.

Toute pathologie ne se déclenche que lorsque la somme de ses conditions d'apparition est complète. Tout comme la farine ne fait pas le gâteau, la position couchée ne suffit pas à aplatir le crâne.

Il faut un facteur différentiel qui, ajouté à la position sur le dos, provoque et entretient l'aplatissement du crâne. »

 

 

" La question "

 

« Ce facteur, ignoré du corps médical, c'est la lésion ostéopathique de l'occiput, fortement sollicité lors de l'accouchement et ses forces de compression, qui peuvent atteindre 7 kg par cm² », poursuit Pierre Renaudeau.

« Aplatissement, allongement vers le sommet, flexion vers l'arrière au moment de la sortie…

Le crâne, avec ses propriétés élastiques, assume très bien ces déformations mais parfois, celles-ci restent. La seule question que devrait se poser tout médecin, c'est pourquoi. »

 

" Refus de médecins "

 

« Chez certains bébés, la lésion va perdurer :le contact sur l'oreiller va être interprété (signal pression) comme dangereux par l'amygdale (cerveau archaïque, rien à voir avec celles de la gorge) et redéclencher le réflexe de contraction des fibres conjonctives intra et péri-osseuses, de l'occiput par exemple.

 

Ce qui va influencer la croissance osseuse. »
« Prises très tôt, on peut traiter ces déformations par l'action spécifique de la main de l'ostéopathe.

Malheureusement, insuffisamment formés, certains ne soignent pas ces bébés », reconnaît Pierre Renaudeau.

« La loi a placé un obstacle, en demandant aux professionnels de n'intervenir qu'après un certificat de non contre-indication établi par un médecin, pour les bébés de moins de six mois.

Par refus de certains médecins, des enfants passent à côté des soins indispensables pour les débarrasser de ce qui reste un problème important aux conséquences nombreuses. »

 

5 % des consultations

 

La plagiocéphalie représenterait aujourd'hui 5 % des consultations en ostéopathie.

Comment me joindre

Actualités

Retrouvez dès à présent, sur notre page facebook, toute l'actualité du cabinet.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© copyright 2014- Osteopathe Cannes la bocca et Fréjus. Tous droits réservés.