L'influence des chaussures à talon sur le mal de dos

photo by franck De Fazio

La majorité des femmes adorent les talons hauts : il y a les femmes  qui les adorent et marchent tous les jours avec, et les autres, celles qui les sortent de temps en temps, pour les « grandes » occasions.

 

L’ennui est que si vous, mesdames, portez ce genre de chaussure, de nombreux problèmes vous pendent au nez ou aux pieds (arthrose, lombalgie, raccourcissement du tendon d'Achille fasciite plantaire, le tendon de la jambe qui se détériore...).

 

Quand le talon dépasse 5 cm, la plante du pied se déforme.

Presque tout le poids repose sur les orteils, ce qui entraîne un changement radical de la posture habituelle.  Les talons poussent le corps vers l’avant.

 

Lorsqu’on marche avec des chaussures hautes, on va donc tenter de compenser cet effet en creusant le dos, avec des répercussions sur le rachis cervico-dorso-lombaire.

La courbure du dos, qui est augmentée avec les talons, peut créer des douleurs de dos (type lombalgies).

 

AU NIVEAU BIOMECANIQUE :

-Avec des chaussures à talon, l’insertion basse du mollet est détendue, donc son insertion haute au niveau du genou peut se tendre au maximum.

Avec le temps, le mollet peut se raccourcir par concentration permanente entrainant des phénomènes de fibrose du triceps (et notamment du tendon d’Achille), et il devient alors impossible de marcher pieds nus sans douleurs.

 

-Le genou étant en extension maximale, l’insertion basse du quadriceps est détendue, donc l’insertion haute peut se tendre au maximum. La flexion permanente du genou entraîne alors une hyperpression entre la rotule et le fémur.

 

-La hanche étant en extension maximale, la rétroversion du bassin se fait, entrainant une diminution de la lordose lombaire qui devient plus facile. Il s’agit d’une situation non physiologique pour les personnes souffrant d’un début d’arthrose et qui ont tendance à fléchir la hanche.

 

 

LES PATHOLOGIES ENCOURUES

 

 

-hallux valgus : votre gros orteil se réoriente, pointant vers l’extérieur, et par conséquent crée une angulation au niveau de son bord interne. Cette bosse ou « oignon » a tendance à devenir vite douloureux, surtout car il est comprimé dans la plupart de vos chaussures.

Car tout votre poids se répartit sur l’avant de votre pied entrainant une pression importante sur l’os è risque de déformation de votre premier orteil.

 

-douleur de genoux : La contraction excessive du quadriceps impose une pression sur votre rotule à l’origine de douleurs dans vos genoux. La position assise et la montée-descente des escaliers intensifient cette sensation douloureuse.

 

-pincement du nerf sciatique : par la bascule du bassin, les muscles fessiers et en particulier le pyramidal  va finir par s’irriter, s’enflammer, et générer des points douloureux. Comme le nerf sciatique passe par ce dernier, celui-ci va être comprimé est créer une douleur qui partira de la fesse et descendra jusqu’à l’arrière du genou entrainant une sciatique tronquée

 

-des douleurs lombaires : Le fait d’être déséquilibré vers l’avant fait que le bas du dos est creusé, et cette courbure marquée impose une charge importante sur vos disques et vos articulations. Si les contraintes sont répétées, vos lombaires risquent d’user prématurément votre colonne lombaire.

 

-des tensions sur les  muscles des épaules, du cou jusqu’a à la base de votre crâne : A cause de vos talons trop haut, vos épaules ont tendance à s’enrouler vers l’avant, encouragées par l’inclinaison de vos appuis.

Résultats : douleurs, vertiges, maux de tête, migraines, troubles de la vue, troubles de la mobilité du cou et des épaules…

 

-des métatarsalgies : Si le pied glisse dans la chaussure, l’appui ne se fait qu’au niveau de l’avant-pied, donc sur une petite surface, occasionnant des douleurs.

Ces douleurs par hyperpression se traduisent par des échauffements, des brûlures, voire des décharges électriques en cas de névrome de Morton.

 

-des entorses : la hauteur, la position et le diamètre du talon, peuvent entrainer une instabilité plus ou moins grande. Notamment Les talons aiguilles exacerbent ce problème d’instabilité car ils sont très fins et requièrent une position particulière.

 

MAIS IL Y A DES BIENFAITS :  

Cependant, des talons adaptés peuvent se révéler bénéfiques en cas de pathologies spécifiques :

-En marchant avec des talons, notre genou se fléchit par engagement de la rotule dans sa gouttière, ce qui est bénéfique en cas d’instabilité de la rotule chez la jeune fille.

 

-En cas d’arthrose qui enraidit la cheville, les chaussures à talons sont recommandées car elles permettent de se maintenir sans prendre appui sur la zone douloureuse.

 

-Les talons peuvent être utiles pour celles qui auraient les pieds plats, car leur courbure permet de creuser le pied.

 

-Marcher avec des talons détend l’arrière-pied, ce qui peut permettre de soulager certaines tendinites du talon d’Achille et les aponévrosites plantaires (inflammation de l’aponévrose, qui unit l’avant et l’arrière du pied au niveau de la plante du pied).

 

 

QUELQUES CONSEILS PRATIQUES : 

-faire des étirements des jambes avant de porter des talons, de préférence épais et ne dépassant pas 5cm. 

 

-Porter des semelles souples et ne pas porter les talons toute une journée durant.

 

-Portez vos talons hauts le moins souvent possibles. Portez les juste pour vos soirées ou vos sorties. 

 

-Evitez les talons avec l'avant en triangle (ce qui augmente le risque d'hallux valgus). Préférez les modèles avec une ouverture et un avant pied large, permettant aux orteils de mieux s'étaler.

 

-Achetez les l'après-midi plutôt que le matin. Vos pieds seront plus dilatés et donc vous serez moins enclins à acheter des talons trop serrés.

 

UN DERNIER MOT POUR LES FEMMES ENCEINTES

 

Avant la grossesse, pour prévenir une cambrure trop importante en fin de grossesse, veillez à étirer les mollets, les quadriceps, les ischios, les psoas, le bas du dos en avant et le haut du dos en arrière.

Par contre, en fin de grossesse, si votre hyper lordose lombaire vous fait souffrir, marchez avec des chaussures à petits talons, cela va vous aider à diminuer le creux lombaire.

Comment me joindre

Actualités

Retrouvez dès à présent, sur notre page facebook, toute l'actualité du cabinet.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© copyright 2014- Osteopathe Cannes la bocca et Fréjus. Tous droits réservés.