Céphalée - Maux de tête

Extrait de l'article: "maux de tête et migraine", paru dans le magasine Top Santé

 

 

    On considère que 12 à 17% de la population adulte est migraineuse, avec une prédominance féminine. Mais bien des maux de tête ne sont pas des migraines et font tout aussi mal. 

 

Réfléchissez, combien de fois, au cours de l'année qui vient de se terminer, avez-vous eu mal à la tête ?

Selon l'OMS (l'organisation mondiale de la santé), 47% de la population répond "au moins une fois" à cette question.

Preuve, s'il en fallait une, que les céphalées sont d'une grande banalité. 

 

Il faut dire que celles-ci peuvent se manifester en de très diverses occasions. 

Après une soirée trop arrosée, une grippe carabinée, la prise de certains médicaments éventuellement en trop grande quantité, ou encore une fatigue exceptionnelle.

 

Plus graves, mais heureusement beaucoup plus rares, un accident vasculaire cérébral, une tumeur ou une méningite peuvent être en cause. 

 

 

Première étape: déterminer de quoi on souffre: 

"Lorsque les maux de tête sont consécutifs à une infection, un problème vasculaire, tumoral, métabolique ou encore à la prise de substances telles que l'alcool, la drogue ou les médicaments, on parle de céphalées secondaires

 

A l'inverse, lorsqu'il n'y a pas de cause sous-jacente, les maux de tête sont qualifiés de céphalées primaires".

 

 

L'international Headache Soociety a publié en 2013 une classification internationale des maux de tête. 

Nous allons au cours de cet article distinguer plusieurs types de céphalées: 

 

1- LES CEPHALEES PRIMAIRES

              - les céphalées de tension,

              - les migraines

              - les céphalées et migraines cataméniales

              - la migraine de l'enfant,

              - les céphalées d'origine cervicale

              - les céphalées trigémino-autonomiques (algie vasculaire de la face)

 

2- LES CEPHALEES SECONDAIRES

 

 

Quand faut-il passer une IRM ou un Scanner? 

 

-Lorsque la fréquence ou l'intensité des maux de tête augmente avec le temps, 

-Devant toute céphalée inhabituelle, 

-Lorsque les maux de tête sont associés à d'autres symptômes neurologiques (épilepsie, paralysie partielle, difficulté d'élocution, etc.)

-Lorsqu'ils apparaissent dans des situations bien particulières (toux, effort physique, activité sexuelle, etc.)

 

 

Traitement ostéopathique: 

 

Votre ostéopathe fera un bilan de vos "maux de tête" afin d'établir les implications mécaniques et corporelles qui pourraient être à l'origine de vos douleurs, qu'elles soient de survenue ponctuelle ou chronique. 

 

Par des manipulations douces, au niveau cervicales, crânien et autres, il améliorera la qualité des échanges vasculaires, afin de rétablir la "vidange" du réseau vasculaire (veineux) intracrânien, souvent à l'origine de ces sensations pulsatiles. 

 

Par ses techniques, l'ostéopathe permettra de soulager l'état du patient pendant la crise et surtout essayera de diminuer la fréquence et / ou l'intensité des crises futures. 

 

Votre ostéopathe est formé à déceler toute contre-indication à un traitement ostéopathique et n'hésitera pas, en fonction des circonstances, à vous réorienter vers un praticien adapté à votre situation. 

 

 

 

 

Conseils au patient 

 

-Si vous souffrez de maux de tête régulier depuis une longue durée, il est préférable de faire un examen médical et surtout neurologique pour éliminer toute pathologie qui n'est pas du ressort de l'ostéopathe.

 

-Eliminer les aliments déclencheur de la migraine: charcuterie, vin blanc, fromages fermentés (aliments contenant de la tyramine), etc. 

Mais c'est surtout le fait d'adopter une meilleure hygiène de vie qui va vraiment être bénéfique. 

 

-En cas d'antécédent de migraines dans la famille : on peut proposer une consultation psychologique pour mettre en évidence un problème dont la résolution pourrait endiguer le problème de migraine dans la famille (approche transgénérationnelle). 

L'éducation à la migraine consiste à apprendre aux parents et à l'enfant les médicaments de la migraine et ses facteurs d'influence (sommeil, alimentation, etc.) afin de mieux comprendre et gérer sa prise en charge. 

 

-Si la migraine est d'origine hépatique (foie) : il faut prendre de l'artichaut et du radis noir pour purger le foie pendant 15 jours pui du chardon marie et du desmodium pour régénérer la cellule hépatique.

Comment me joindre

Actualités

Retrouvez dès à présent, sur notre page facebook, toute l'actualité du cabinet.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© copyright 2014- Osteopathe Cannes la bocca et Fréjus. Tous droits réservés.